Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Magazine municipal de décembre 2011 – Éditorial du maire

La distribution du magazine municipal d’octobre va débuter. Retrouvez-le très bientôt dans votre boîte aux lettres. Le magazine d’Ondres et ses archives vous sont en permanence accessibles.


Bernard Corrihons, maire d'OndresÉDITORIAL DE DECEMBRE 2011 Une nouvelle étape déterminante pour l’avenir d’Ondres

Le 27 octobre 2011 est désormais une date à retenir à Ondres. La Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) réunie ce jour-là à Paris a conforté le projet de pôle commercial d’Ondres porté par l’investisseur SODEC en collaboration avec le Conseil Général des Landes, la Communauté de Communes du Seignanx et la commune d’Ondres.
La décision de la CNAC vient récompenser l’énorme travail réalisé par les uns et les autres depuis 2008, année lors de laquelle les collectivités ont choisi la SODEC comme investisseur.

La SODEC va désormais pouvoir déposer son permis de construire début 2012 pour attaquer les travaux début 2013. En parallèle, elle va poursuivre la pré-commercialisation des futurs magasins et boutiques afin d’ouvrir le pôle commercial début 2015.
Mais à l’occasion de cette avancée déterminante, il faut saluer les élus ondrais, particulièrement leur maire qui, en 1989, se sont battus souvent seuls pour obtenir l’échangeur d’Ondres. Cette nouvelle infrastructure a ouvert la possibilité d’un développement économique sur ce site. Puis, les élus communautaires ont pris le relais à partir de 1994. Ainsi, je n’aurai que trois mots à la bouche :

BRAVO à tous ceux, élus mais aussi techniciens, qui ont œuvré jusqu’à présent pour permettre la création de plus de 1 000 emplois à Ondres.

MERCI aux propriétaires des terrains pour leur compréhension et leur coopération qui ont su parfaitement analyser le sens de l’intérêt collectif.

COURAGE à tous ceux qui vont encore travailler pour que ce beau projet devienne réalité à l’horizon 2015.

Bernard CORRIHONS
Maire d’Ondres

Eurêka !

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :