Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Lancement d’une nouvelle résidence de tourisme à Ondres

Resort Terresens à OndresLors du dernier Conseil Municipal de l’année 2011, les élus ont lancé la phase opérationnelle de la future résidence de tourisme Ondraise. En effet, les élus ont autorisé à l’unanimité (opposition absente non excusée), la société Bouygues Immobilier à déposer sur un terrain communal à Las Nazas, le permis de construire d’une résidence de tourisme 4 étoiles et Eco-Responsable.
Deux années de collaboration entre les élus et les sociétés MMV Terresens et Bouygues Immobilier ont permis de finaliser un projet qui satisfasse toutes les parties. Le « Resort » haut de gamme, avec équipements de loisirs, restaurant, espace de Balnéo, comptera 1 000 lits répartis en petits logements parfaitement intégrés à la forêt. Cette résidence offrira, à Ondres, une gamme d’hébergements complémentaire aux équipements actuels. Bien entendu, avec l’EcoLabel, elle s’intégrera à l’actuelle politique de Tourisme Durable de la commune et de la Communauté de Communes du Seignanx. De plus, la piscine sera accessible aux écoles d’Ondres et l’espace de Balnéo sera ouvert aux non-résidents du « Resort ».
La phase administrative qui démarre sera finalisée en 2012 et les travaux pourront commencer en fin d’année. En cohérence avec le plan plage et la réalisation d’un cœur de quartier derrière Dous Maynadyes, le « Resort » pourra ouvrir lors de la saison 2014. Ainsi, à l’horizon 2015, Ondres en aura terminé avec sa mue touristique entamée à la fin des années 80 avec le premier plan plage, puis prolongée avec le développement des campings et de la première résidence de tourisme.
Lors de ce conseil, de manière plus classique, les élus ont aussi tous voté les tarifs d’occupation du domaine public pour France Telecom et une subvention d’équilibre de fin d’exercice 2011 pour le CCAS. Toujours à l’unanimité, les élus ont aussi validé l’acquisition d’une petite parcelle à la plage qui permettra la réalisation du plan plage.

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :