Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Compte-rendu du Conseil municipal du 23 janvier

Lors du Conseil Municipal de janvier, les élus Ondrais ont évoqués quelques dossiers structurants pour la commune.
Nouvelle avancée pour le projet de resort de tourisme 4 étoiles éco-labellisé : les élus ont autorisé, à l’unanimité, le maire à signer la promesse de vente du terrain à la société Bouygues Immobilier. Cette signature devrait intervenir courant mars, l’acte authentique, lui, sera signé une fois le permis de construire obtenu, et la pré-commercialisation du projet entamée. Ainsi, la phase de construction pourrait démarrer l’hiver prochain. Ce projet, ambitieux pour la commune, va permettre à la société MMV TerréSens de créer une vingtaine d’emplois directs à l’année (beaucoup plus d’avril à octobre). Mais il va aussi faciliter la création d’emplois indirects au sein de commerces saisonniers à l’entrée de ce que l’on peut nommer désormais comme le quartier touristique d’Ondres. Pour la commune, c’est la vente de ce terrain qui va permettre de créer ou de réaménager des espaces publics de loisirs qui font défaut aujourd’hui. Ce resort est donc au cœur de la politique de tourisme durable de la commune. Il devrait ouvrir lors de la saison 2014.
Autre lieu essentiel au « bien vivre ensemble » discuté lors de ce conseil, le jardin public au centre ville. L’opposition ayant voté contre, seuls les élus de la majorité ont entériné le choix du maître d’œuvre du projet. Il s’agit du cabinet « Atelier de Paysages ». Cette entreprise est donc chargée de proposer, en lien avec les élus et les techniciens de la commune, l’aménagement d’un jardin public destiné à toutes les générations entre l’église et la maison de la petite enfance. Attendu depuis plusieurs années, ce futur lieu public devrait prendre forme avant l’été. Ainsi, pourront se côtoyer, au cœur de la ville, jeunes enfants, parents, mais aussi plus anciens. 
Les élus ont aussi validé le choix du maître d’œuvre pour le réaménagement du cimetière (Cabinet Soupre Labadie Architecture). Il s’agit ici d’améliorer le cheminement, aujourd’hui malaisé, au sein du cimetière et d’offrir de nouvelles places de columbarium.
Les autres sujets abordés, d’ordre plus réglementaire, ont concerné diverses acquisitions de parcelles, et ajustements budgétaires de fin d’exercice.

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :