Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Parution du magazine municipal d’avril-mai 2012

Info'Ondres N°47Le magazine municipal N° 47 est en cours de distribution dans les boîtes aux lettres.

Au sommaire de ce N°, entre autres, l’adoption du budget prévisionnel 2012 de la commune (p. 7), le programme de FESTIMAI avec les Staff Benda Bilili (photo de couverture) en concert de clôture le mercredi 30 mai (p. 15) et au chapitre de la vie locale une réflexion avertie sur le  » nécessaire ressourcement de l’Association Sportive Ondraise.

Bonne réception et bonne lecture à tou(tes).

Voici l’éditorial du maire pour cette édition :

Le calendrier place la parution de ce bulletin entre les deux tours de la présidentielle… Discrétion oblige, des parenthèses s’imposent donc pour cet éditorial. Une bonne opportunité pour revenir par la publication d’extraits du discours prononcé lors de la remise des premières cartes d’électeur sur une richesse que nous avons en commun, le droit de vote. A lire par les jeunes, … et tous les autres.
Chacun d’entre vous aura prochainement l’occasion de voter pour la première fois, un premier vote fondateur de votre vie de citoyen, un acte essentiel dans la démocratie.
Je ne résisterai pas au plaisir de copier quelques enseignants qui m’entourent et de me livrer à un peu d’encyclopédisme. Le premier régime politique pouvant se targuer du nom de démocratie est né dans la cité d’Athènes durant l’Antiquité. Il fallut attendre Périclès et le milieu du 5ème siècle avant Jésus Christ pour voir l’apparition du droit de vote. Les esclaves et les femmes, les métèques (des grecs étrangers à la cité) et tous les étrangers en étaient exclus.
Il fallut attendre la Révolution pour que l’on parle en France du droit de vote censitaire. Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que s’instaura le droit de vote universel masculin… Le droit de vote pour les femmes ne fut obtenu qu’en 1944 (quelques-uns d’entre nous étaient nés). Et c’est en 1974 que fut autorisé le droit de vote à 18 ans… Vingt-cinq siècles pour imposer une belle et grande idée ! Et encore, le débat n’est pas clos !
Mais, revenons à vous et au présent. Nous allons vous remettre une carte d’électeur. Cette carte, je voudrais que vous l’examiniez sous trois aspects : un droit, un devoir, une chance.
C’est un droit qui permet aux citoyens d’un État de voter pour exprimer leur volonté à l’occasion d’un scrutin. C’est l’acte de base essentiel de la démocratie « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». C’est bien sûr un droit essentiel dont on peut être déchu par décision de justice.
Certains pays ont rendu le vote obligatoire tant il est important que le peuple s’exprime. Ce n’est pas le cas en France, mais pour les mêmes raisons c’est un devoir que l’on doit à la France, c’est un devoir que l’on doit à ses concitoyens, c’est un devoir que l’on se doit. C’est de tous les actes de civisme l’acte premier.
C’est enfin une chance… l’acte de sauvegarde de la démocratie. La première décision d’un dictateur, c’est toujours de supprimer le droit de vote ou bien d’en détourner la liberté. Une chance à laquelle il faut s’accrocher, une chance qu’il ne faut pas galvauder. Il y a trop d’exemples de dictatures aujourd’hui dans le monde pour ne pas mesurer cette chance.
L’acte de voter enfin est un acte d’une grande importance… qui peut ouvrir la voie aux pires des régimes… Hitler n’était-il pas un terrible produit de la démocratie ! Alors, avant de voter, informez-vous, documentez-vous, soyez, en un mot, les acteurs souverains de la démocratie.
Cette rencontre d’aujourd’hui n’a rien d’obligatoire, ni d’officiel ; il nous a paru simplement important de vous accompagner dans votre entrée dans la démocratie, dans la simplicité et la convivialité. Et comme à toute chose on aime bien donner un nom, je souhaite à tous et à chacun un heureux baptême citoyen.

Bernard CORRIHONS
Maire d’Ondres

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :