Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Une rentrée chargée pour le Conseil municipal

Conseil municipal du 14 septembre 2012Comme souvent après l’été, l’ordre du jour était chargé lors du Conseil municipal du vendredi 14 septembre à Ondres. Laure Baud directrice du SIAEP (Syndicat intercommunal d’adduction d’eau potable) était venue présenter aux élus le premier bilan d’activités de son syndicat, géré nouvellement en régie. Il ressort de sa présentation que le SIAEP poursuit le programme d’investissement décidé lors des années passées afin de maintenir au plus bas le niveau de fuites du réseau. Comme prévu, le passage en régie a permis de réduire le prix de la distribution d’eau potable dans les quatre communes du syndicat.

Les travaux d’aménagement prévus au cimetière vont pouvoir débuter, même si toutes les consultations d’entreprises n’ont pas été fructueuses. Une nouvelle consultation des entreprises de mobilier funéraire va être lancée.

Le 3ème Plan Local de l’Habitat de la Communauté de communes qui prévoit la construction de 250 logements par an dans le Seignanx dont 75 à Ondres d’ici 2017 a été adopté à la majorité, l’opposition ayant voté contre. Pour le maire Bernard Corrihons « il est absolument nécessaire de se fixer des objectifs ambitieux et partagés à l’échelle du Seignanx en matière de logements accessibles. Dans notre Communauté de communes, plus de 2000 de nos concitoyens sont dans l’attente d’un logement adapté à la taille de leur famille et à leur budget. Dire que cela n’est pas notre problème et refuser d’accueillir une partie de ces familles à Ondres serait juste irresponsable.»

Après avoir entériné quelques dossiers plus techniques, la séance s’est terminée par un débat concernant les finances de la commune. En effet, cette année, Ondres a fait partie des nombreuses communes d’Aquitaine qui ont été auditées par la Chambre régionale des comptes. Suite à la présentation du rapport qui portait sur les budgets 2006 à 2009, le débat s’est engagé. « Un budget est l’expression d’une politique » a rappelé Éric Guilloteau, adjoint chargé des finances. « La politique exprimée par ces budgets est celle de la petite enfance avec la construction de sa Maison, de la jeunesse avec la création du Centre de loisirs municipal, de la culture et de la vie associative avec l’ouverture de l’espace Capranie ». Les finances locales ont parfaitement absorbé ces choix et la Chambre régionale des comptes a conclu à leur bonne gestion. Même si l’opposition n’a pas souhaité s’exprimer, « il est toujours bon de débattre de la pertinence de tels choix » a conclu l’adjoint aux finances.

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :