Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Les entreprises ondraises impliquées dans le projet économique communautaire

RP-devecoLundi 8 avril, le maire, Bernard Corrihons, et le conseiller régional Éric Guilloteau réunissaient les acteurs économiques de la commune pour faire un point sur les dossiers en cours et les mécanismes qui sont en jeu.
Au menu de cette rencontre : une présentation détaillée des projets d’avenir dans le Seignanx avec le souci d’apporter un éclairage sur l’ouverture des nouveaux axes de croissance qui sont impulsés par les politiques publiques. Concernant Ondres, les projets touristiques (plan plage, nouveau quartier touristique, future résidence), les financements et les plannings ont été précisés. Le positionnement des hébergeurs et leurs axes de développement sont confortés : Ondres se dirige vers la qualification « station touristique classée » et détient aujourd’hui, à elle seule, près d’un quart de l’offre écolabellisée en Aquitaine, un tour de force !     
Visuellement, la carte économique du Seignanx a de quoi nourrir la confiance. Au sud comme au nord, la politique de préservation foncière porte ses fruits. Près de 20 ha sont offerts à la commercialisation sur l’ensemble  des zones de Souspesse, Ambroise 4, l’Arriou et Labranère. Si l’on y ajoute le pôle commercial, le Seignanx débloque en réalité plus de 50 ha entièrement voués au développement économique.   
Autre atout de ce plan de bataille : les prix. Dans les zones d’activités pré-citées, le foncier économique est libéré autour de 50 € le m², un peu plus pour les terrains qui profitent d’une visibilité immédiate. On est très loin des tarifs pratiqués dans le sud de l’agglomération dont l’attractivité a fondu. Avec la perspective de voir encore s’améliorer l’accessibilité de ces zones, on comprend qu’Ondres et ses voisines possèdent les clés d’un véritable levier économique qui se traduira à court terme par de nombreuses créations d’emplois. Tâche aux entrepreneurs locaux qui sont prioritaires de s’engager et prendre part à cette marche vers la croissance. 

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :