Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Confinement et promenades canines : oui… Dans le respect des règles de confinement… et en ramassant les déjections canines

Durant le confinement, les promenades pour sortir les animaux domestiques sont autorisés dans un rayon d’1km de son domicile et pour une durée maximale d’1h (et uniquement éventuellement accompagné des personnes vivant sous le même toit). Toutefois, nous rappelons que rester chez soi demeure la meilleure des protections contre le covid-19.

Ces derniers jours, une recrudescence des déjections canines non ramassées sur les trottoirs et espaces enherbés de la commune a été observée. Pourtant, la ville d’Ondres met à disposition des propriétaires de chiens des sacs ramasse excréments, et ce à 16 emplacements de la ville : derrière le Complexe sportif Larrendart, place des Troubadours, Laouqué, au bout de la route de Beyres, Lou Cases Dou Lac, plage d’Ondres (deux emplacements), au jardin public Bernard Corrihons, place publique (pied de l’immeuble), à l’angle du chemin des Bambous et du chemin de Labas, impasse Casimir, stade d’Ondres, city stade, chemin de Sainte-Claire, RD26/Larriou et parking de l’école maternelle.

Ainsi, soyez respectueux : s’il est bien nécessaire que les chiens fassent leurs besoins, il convient que leurs propriétaires en soient responsables et ramassent les déjections de leurs animaux. Imaginez ? Si un chien sort deux fois par jour au même endroit faire ses besoins naturels, et ce tous les jours. En un mois, cela fait 60 excréments en un même lieu sur un mois de 30 jours, et ce pour un seul chien. Imaginez le résultat en multipliant par le nombre de toutous quand leurs propriétaires ne se sentent pas responsables d’eux… Propriétaires de chiens, pensez aux enfants de la commune, aux employés municipaux, à tous les usagers d’espaces publics ; soyez responsables et ramassez les déjections de vos fidèles compagnons ! Merci.
Pour rappel, tout individu pris sur le fait de laisser les déjections de son animal dans un espace public est susceptible d’être verbalisé par une amende de 68 euros.

Revenir à la page INFORMATIONS CORONAVIRUS – VIE QUOTIDIENNE

Les commentaires sont fermés.





Lu dans le quotidien Sud Ouest :