Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

FéFé, samedi 19 octobre 2013 à 20h30, Espace Capranie

Sur ses papiers d’identité, il est inscrit : né le 18 Janvier 1976 à Clichy-la-Garenne. Sa renaissance, a eu lieu en 2009 avec la sortie de son premier album solo : « Jeune à la retraite ». Enfin, FéFé chante !

FéFé en concert le samedi 19 octobre 2013 à OndresCe guerrier samouraï, membre fondateur du Saian Supa Crew en 1997 n’osait pas porter haut sa voix au milieu de ses acolytes, Vicelow, Sly the Mac Buddah, Sir Samuel, Leroy et Spectah. Féfé a pris le temps d’une retraite pour sortir le meilleur de lui-même. Aujourd’hui, seul devant son micro, il a naturellement trouvé sa voix ! Il aura fallu dix ans d’une fructueuse et joyeuse collaboration impulsée par une certaine « Angela » (le premier tube du Saian Supa Crew ) et la séparation du groupe en 2007 pour que FéFé se lance enfin… La fin du Saian a sonné l’heure du bilan pour Féfé qui entre temps est devenu père, le petit scarabée a grandi, il est devenu un homme.
Jeune à la retraite, un premier album ; un véritable déclic, un tournant dans la vie de Féfé. Finie la rigolade, il est grand temps de passer aux choses sérieuses et d’enfoncer le clou avec son nouvel album : « Le charme des premiers jours ».
Sur un son blues, soul, rock et à grands coups de cuivres, sa voix s’élève pour balancer des réalités qui nous concerne tous à des moments différents de nos vies, il s’agit de mettre en action nos fameuses bonnes résolutions ; aller de l’avant, ne plus rester figé sur la piste mais se bouger pour atteindre nos objectifs. Vaste programme porté par une belle énergie, des chœurs harmonieux, des mots qui claquent, des notes brutes, un son égratigné, c’est l’atmosphère réjouissante qui émane de l’album. Un parfum musical né d’une culture transmise de père en fils.
FéFé a grandi dans une famille de mélomanes où la musique était partout dans la maison, tout le temps, surtout le dimanche, comme une messe particulière donnée par un père d’origine nigériane, amoureux de tous les styles, que ce soient les artistes soul de la Motown, ou le Countryman Kenny Rogers en passant par le reggae de UB40 et Bob Marley, sans oublier Michael Jackson et Fela, alors que sa mère, en grande fan de Sam Cook lui chante encore parfois « Willow weep for me ».
Des tas de disques qui lui ont donné envie de « jouauter» comme le dit lui-même Féfé. Oui, il « jouaute » un peu de tous les instruments, comme ça, à l’instinct, à l’oreille.
Féfé a toujours créé ses propres beats avec ses propres codes. Il écrit, compose et invente des histoires qui le racontent.
Féfé avec un grand F comme Freestyle quoi de plus naturel pour un rappeur ! F comme « fou-fou » car c’est aussi comme ça qu’il est sur scène, explosif ou décontracté, toujours porté par le public.
« Le charme des premiers jours » a bénéficié des collaborations précieuses du producteur de Gorillaz, Dan the Automator et du mixer Philip Weiss (Madonna, Selah Sue, Dyam’s).
Ce nouvel album confirme que FéFé joue à présent dans la cours des grands !


Tarif unique : 22 € sur internet via les réseaux habituels France Billet, Ticketnet, Fnac spectacles, … ou 20 € auprès de l’Office de Tourisme du Seignanx (à Ondres, RN10, Tél : 05 59 45 19 19, 10h-13h & 14h-18h du lundi au vendredi). Ouverture des portes à 20h. Concert à 20h30. 


 





Lu dans le quotidien Sud Ouest :