Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

Juliette Gréco, samedi 12 janvier 2013 à 20h30, Espace Capranie

[Concert complet ! ] – [Lire aussi] : un ange est passé à Capranie…

La venue de la reine de Saint-Germain-des-Prés à Ondres est un évènement immense, un cadeau de Noël inoubliable à glisser sous tous les sapins ! A vrai dire, on est tout chamboulé, partagé entre une déférence absolue, une soudaine timidité, un trac énorme et puis cette émotion qui nous bouleverse déjà. Une soirée unique en perspective !

Souvent, un peu moins jeune, on se remémore l’époque de ses vingt ans et ses premières émotions de spectacle, on n’oublie pas ces souvenirs et viennent les regrets aussi… Regrets pour certains de n’avoir vu Brel, Brassens, Ferré, Vian ou Gainsbourg en scène, regret de siffloter toujours ces chansons éternelles mais de n’avoir jamais pu ovationner les interprètes. Plus tard, en y songeant, on reprocherait presque à ses parents de ne pas nous avoir forcé à s’y rendre, puis s’ancre la nostalgie que ces premiers mots consignent mais clament aussi l’extraordinaire bonheur d’accueillir la reine authentique, figure mythique de ces deux siècles, monument de grâce et de beauté, qui viendra se livrer encore, provoquer nos mémoires et nous éblouir pour toujours !

Gréco la passionnée, Gréco la révoltée, l’insoumise, la talentueuse, la bouleversante, la divine, elle est comme elle est, on ne la raconte pas en quelques lignes. Tandis que d’autres artistes orchestrent leurs adieux puis reviennent, Juliette Gréco n’a jamais cessé. À l’aube de son quatre-vingt sixième anniversaire (le 7 février prochain), elle n’est pas en « tournée », elle prend juste du plaisir et vole littéralement de grandes en petites scènes pour partager simplement du bonheur.

Juliette Gréco sera accompagnée au piano par Gérard Jouannest, son mari. Pianiste de Jacques Brel, (rencontré en 1958) puis devenu son compositeur, succédant à François Rauber, c’est lui qui a composé la musique de Ne me quitte pas et d’autres merveilles comme La chanson des vieux amants, Bruxelles, Madeleine, Mathilde, Les vieux, La chanson de Jacky, J’arrive ou On n’oublie rien (sa première chanson déposée à la SACEM en tant qu’auteur). Après trente-cinq chansons composées avec Brel, quand ce dernier arrête la scène en 1967, il croise la destinée de Juliette Gréco et ne la quittera plus (il l’épouse en 1988). Comme elle, il s’intéresse aux auteurs de la jeune génération ; il compose entre autres pour Abd al Malik dont il dira : « il m’impressionne vraiment. Il me fait penser à Brel, dans la façon de travailler. Je viens de lui écrire une musique, elle fait 12 minutes, je lui ai envoyé le 20 septembre (2010). Le 23, il l’avait enregistrée avec ses paroles, écrites en trois jours ! Moi, ça me trouble beaucoup, on dirait que la musique a été faite sur ses paroles, alors que c’est le contraire. L’album d’Abd al Malik porte le titre de la chanson : Château Rouge.

 

Nul doute que Capranie accueillera debout ce couple légendaire de la chanson française, accompagné pour l’occasion par Jean-Louis Matinier à l’accordéon.

 

Image de prévisualisation YouTube

 


Tarif unique : 27€ sur internet via les réseaux habituels France Billet, Ticketnet, Fnac spectacles, … ou 25€ auprès de l’Office de Tourisme du Seignanx (à Ondres, RN10, Tél : 05 59 45 19 19, 10h-13h & 14h-18h du lundi au vendredi).Disponibilité : 500 places assises. Ouverture des portes à 20h. Placement libre. Concert à 20h30. Pas de ventes sur place le soir du concert.


Sur Arte, le 5 février 2012, une soirée spéciale lui était consacrée avec un documentaire inédit et la diifusion d’un concert à l’Olympia en 2004. Juliette Gréco, l’insoumise – Extrait…

 

 

16 février 1972, sur la scène de Bobino, accompagnée de ses musiciens, Juliette GRECO chante « On oublie rien »…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

16 février 1972, sur la scène de Bobino, accompagnée de musiciens, Juliette GRECO chante « Jolie môme ».

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 


A découvrir aussi

Juliette Gréco - Mes souvenirsJuliette Gréco évoque ses souvenirs sans détour dans « Je suis faite comme ça » aux éditions Flammarion (2012).

« Ça se traverse et c’est beau… », dernier album de Juliette Gréco chez Universal Jazz (2012).

Gérard Jouannest raconte « De Brel à Gréco », dans un livre paru chez Albin Michel (2009), signé par Angela Clouzet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Lu dans le quotidien Sud Ouest :