Ville d'Ondres

Naturellement

Ville d'Ondres

La baignade

Le Poste de secours d’Ondres se situe en haut de dune, au bout de la promenade de l’océan.
La surveillance a lieu de mi-juin à mi-septembre, sur des dates précisées chaque année dès le printemps.

Poste de secours d’Ondres
05 59 45 28 20
mns@ondres.fr

L’accès à la plage :
Deux accès permettent de descendre sur le sable : un accès sud par escalier, et un accès nord via un tapiroul.

La navette de l’été :
Se rendre à la plage en navette : tous les horaires 2020 ICI.

 

 

________________________________________________________________________________________________

Comme l’an passé, l’équipe du Poste de secours d’Ondres organise cette année des sessions d’information à destination des personnes désireuses de mieux connaître l’océan et de mieux appréhender ses dangers.

Ces sessions auront lieu tous les dimanches matin à 10h00 au Poste de secours de la plage.

Ouvert à tous, sans réservation.


Même calme en apparence l’océan peut être dangereux en particulier à cause des courants de baïnes, fréquents sur les plages landaises.
Il est impératif de respecter et faire respecter les consignes de sécurité affichées à l’entrée de la plage.
Au lieu dit « ONDRES-PLAGE », il est créé une zone appelée « ZONE RÉGLEMENTÉE » qui s’étend sur 400 mètres de large, dont 150 mètres situés au sud du poste de secours et 250 mètres au Nord de celui-ci. Les limites de cette zone réglementée sont matérialisées par des panneaux fixes triangulaires à rayures horizontales oranges et noires. La zone réglementée s’étend en profondeur jusqu’à 300 mètres depuis le bord de l’eau vers le large.
Les M.N.S indiquent les absences de surveillance, les possibilités ou les interdictions de baignade au moyen de « flammes » hissées au mat sémaphorique du poste de secours.

La signalisation des flammes est la suivante

La signalisation des flammes. Un pavillon sans flammes marque l'absense de surveillance de la baignade.

La signalisation des flammes. Un pavillon sans flammes marque l’absense de surveillance de la baignade.

–    SANS FLAMME : absence de surveillance, la baignade sera alors réputée s’exercer aux risques et périls de chaque baigneur.

–    VERT : baignade surveillée et absence de dangers particuliers.

–    JAUNE ORANGE : baignade dangereuse mais surveillée.

–    ROUGE : baignade interdite.
Par « drapeau rouge »,  l’interdiction de se baigner s’étend sur l’ensemble de la zone réglementée.
Par « drapeau rouge », le surf pourra se faire sous réserve que trois personnes au moins pratiquent ces activités en même temps.

Zone de Baignade Surveillée La baignade est surveillée uniquement entre les panneaux surmontés de FANIONS BLEUS et portant la mention « Limite de Baignade ».
Cette zone de « BAIGNADE SURVEILLEE » est placée à l’intérieur de la zone réglementée ci-dessus définie à l’endroit présentant le plus de sécurité pour les baigneurs. Elle s’étend à 150 mètres vers le large. Son emplacement et sa largeur seront déterminés par le Chef de Poste au gré des dangers particuliers liés notamment à l’état de l’océan, au phénomène des marées et d’une façon générale, aux risques inhérents aux activités de baignade.

En raison des dangers spécifiques que représentent les courants violents créés par les sorties de baïnes, les rouleaux de bord,  la présence d’utilisateurs d’engins de plage, pendant les heures de surveillance la baignade est interdite en dehors de la zone surveillée.

La pratique des engins de plage utilisés pour les sports de glisse (surf, body-board avec palme et lien solide reliant le body boarder à sa planche, planche à voile, skimboard, kitesurf, stand up paddle, pirogue hawaïenne, etc…) est interdite dans la zone réservée à la baignade surveillée.
Deux zones tampon de sécurité, d’une largeur minimum de 50 mètres, seront respectées de part et d’autre de la zone de bain.

La pratique du Body Board sans palme avec un lien solide reliant le body boarder à sa planche, pourra être tolérée à l’initiative du chef de poste dans la zone de baignade surveillée ou dans la zone tampon.


Concernant les autorisations de baignade pour les groupes d’enfants mineurs, il est impératif que le responsable du groupe prenne contact avec le Chef du Poste de secours afin de convenir des modalités d’organisation de la baignade.


 

 

 

 

 

 

 

 





Lu dans le quotidien Sud Ouest :